Le fou des livres - Salvador Sanchez
Salvador Sanchez

Le fou des livres

Le fou des livres - Salvador Sanchez

Je n'ai jamais aimé la lecture. Pendant mon enfance, mes parents ont eu toutes les peines du monde à me faire lire. Ah, les pauvres ! Ils ne savaient pas quoi faire pour m'encourager à lire. Je préférais la passivité de la télévision. Et quand les ordinateurs ont fait leur apparition, je pensais que je ne toucherais plus jamais un livre.

Toutefois, apparemment, la vie nous réserve toujours des surprises. Depuis quelques années, je fais du bénévolat. À présent, je m'occupe d'un vieil homme qui a quelques difficultés physiques suite à une opération de médecine esthétique, mais de la tête, il est plus lucide que moi et que plein de gens que je connais. Devinez ce qu'il fait pendant toute la journée. Oui, c'est ça, il passe toute la journée à lire des livres ! C'est un peu normal, il ne travaille plus et puis ses difficultés physiques lui empêchent de se déplacer librement.

Il lit quoi que ce soit, des romans policiers, des livres d'histoire, des essais, des livres d'analyse politique, des livres d'économie, de la science-fiction, des romans historiques... Enfin, tout ce que vous pouvez imaginer... Et encore plus ! Le plus intéressant, c'est qu'il lit plusieurs bouquins à la fois. Je veux dire, il lit un chapitre du roman policier, ensuite, il passe un roman sentimental, il lit quelques pages et il alterne avec le livre d'économie, et ainsi de suite. Puis, le lendemain matin, il recommence en suivant le même ordre. On dirait que les bouquins sont sa drogue !

Et il les finit tous ! Pour lui, laisser un livre sans l'avoir terminer, c'est un péché, un crime. Même s'il n'est pas captivé par le livre. Et vous pensez que quand il termine la lecture, il offre le livre en question à quelqu'un d'autre ou à une bibliothèque ? Pas du tout ! Ces livres ne sont pas censés quitter la maison.

Pour en revenir au sujet de mon aversion à la lecture, l'histoire, c'est que souvent, je n'ai rien d'autre à faire que rester à côté de lui pour l'aider en ce qu'il en ait besoin. Il avait remarqué que je m'ennuyais un peu sans savoir quoi faire pendant qu'il lisait, et donc, il m'a convaincu petit à petit, de lire ! Oui, moi qui n'avais pas touché un livre pendant des siècles ! Il a tellement insisté qu'il a fini par me convaincre.

Nous voilà donc tous les deux en lisant pendant toute la journée, l'un, à côté de l'autre, comme si la maison était une bibliothèque.